Matisse Thybulle, Le Diamant À Polir Des 76ers.

Si l’arrêt de la saison NBA a été désavantageux pour les franchises contenders comme les Lakers ou les Bucks, on ne pourra pas en dire autant pour les 76ers qui peuvent remercier le dieu du basket car entre la mauvaise dynamique de l’équipe et la blessure de Ben Simmons, c’était presque blasphémé de les donner vainqueur du trophée Larry O’Brien. Mais dans cette saison plutôt décevante des Sixers on peut tirer quelques satisfactions. L’une d’elle fut la bonne et prometteuse saison du rookie Matisse Thybulle.

____________________

QUI EST MATISSE THYBULLE ?

Matisse Vincent Thybulle est un joueur NBA Américano-Australien de 23 ans choisis par les Boston Celtics en 20e position de la draft 2019 et ensuite tradé au Sixers contre les picks 24 (devenu Ty Jerome) et 33 (devenu Carsen Edwards).
Il a joué 4 saisons en NCAA pour les Washington Huskies où il a glané un trophée de Défenseur de l’année en tant que senior.

•Meilleur match cette saison: Vs Toronto Raptors (20pts 3pds 3stls 1block)


Vs Sacramento Kings (15pts 4stls 2blocks 5/5fig) 


•Stats sur la saison : 19.5minutes 41%FIG 35%3PT 61%LF 1.5REBS 1.2ASTS 1.4STLS 0.7BLKS

 FORCES :

•EN ATTAQUE

Si c’est le côté du terrain qui fâche, on peut tout de même relever un point positif au jeu offensif très limité de Thybulle, à savoir son jeu offball.
Que ce soit en catch and shoot ou pour effectuer des cuts vers le panier, Thybulle a pris plaisir à scorer 73.7% de ses paniers en offball avec tout simplement 86.5% de ses paniers assistés.
Il use de sa vitesse et de sa détente pour conclure près du cercle et de sa bonne mécanique de shoot pour mettre 37% de ses catch and shoot à 3pts.
Il est très rapide en contre-attaque ce qui lui permet de proposer une bonne solution au porteur de balle et termine souvent par de gros dunks, même s’il le fait beaucoup moins depuis son arrivée en NBA.



•EN DÉFENSE

Thybulle est tout simplement le leader des rookies pour les interceptions et les contres chez les guards, pas étonnant si Philly encaisse moins de points quand il est sur le terrain. C’est un bon contreur (top 15 NCAA avec 2.3 blocks), ses 2m14 d’envergure et son sens du timing lui permettent de placer des gros blocks contre des défenseurs qui le dépassent ou contre des shooteurs hésitants.

1m96 pour 90kg, oui ce sont ses mensurations! Plus grand que les arrières, mais aussi plus rapide que la majorité des ailiers, Il peut défendre sur les postes 1, 2 et 3 assez facilement.
Ses 2m14 d’envergure lui sont aussi bien utiles quand il s’agit de couper les lignes de passes des équipes qui espacent beaucoup (car le spacing oblige à faire des passes plus longues et donc plus lentes) , son envergure Kawhiesque lui permet aussi de contester presque tous les tirs de ses adversaires et de manière efficace. Ces quelques chiffres ne peuvent que prouver les faits :

• Zach Lavine = 3/11 au tir et 2 tov au lieu de 44% normalement                       

 • Kemba Walker = 4/12 au tir,4 tov et 4 tirs blockés.

À noter que cette liste pourrait continuer jusqu’à la fin de l’article. Matisse est un intercepteur de génie que ce soit pour couper les lignes de passe ou pour dérober le ballon des mains de son adversaire, il use de sa réactivité, de sa rapidité latérale, de ses réflexes et de son Qi défensif au-dessus de la moyenne pour faire vivre un cauchemar à la 1ère ou 2ème option offensive de l’équipe adverse. En stats sur 36 minutes, Il tourne à 2.7 interceptions de moyenne, un ratio meilleur que Kawhi lors de sa saison de defensive player of the year (2.6 interceptions sur 36 minutes)



FAIBLESSES :

•EN ATTAQUE

La liste est vraiment longue car son jeu offensif reste très limité. Si pendant sa meilleure saison en NCAA il tournait à 11.2 points de moyenne, il a vu cette moyenne baisser jusqu’à 9 points durant sa dernière saison universitaire et même jusqu’à 4.7 points durant sa première saison NBA.
Tout d’abord, Thybulle est incapable de créer son tir même s’il a amélioré son handle cette saison, un point crucial qui peut être dû à un manque de confiance ou juste de compétence, voire un condensé des deux ; 8.6% (pourcentage très bas) de ses tirs sont des pull up et il n’en met que 20% (un des pires ratios en NBA).

Un autre gros défaut de Thybulle est son arsenal offensif qui est vraiment faible, voire inexistant, ce qui le rends trop prévisible.
Même s’il n’en provoque pas beaucoup (0.7/match) Thybulle a été maladroit cette saison sur la ligne des lancers, il tourne à 61%, ce qui est très décevant venant de lui alors qu’il tournait pratiquement à 85% lors de sa dernière saison chez les Huskies.

Bien qu’il tourne à 35% à 3pts (13e meilleur pourcentage parmi les rookies), on aimerait voir un Matisse plus constant et régulier dans l’exercice, sa série de 6 matches sans mettre un seul tir primé est un bon indicateur de son irrégularité

•EN DÉFENSE

La seule faiblesse qu’on peut trouver à Thybulle défensivement c’est son excès d’agressivité, sa trop grande confiance dans son jeu lui cause souvent des problèmes de faute à répétition.


Matisse Thybulle-Ben Simmons un duo défensif qui risque de poser des problème dans les saisons à venir – Photo by Jesse D. Garrabrant/NBAE via Getty Images

Points à Travailler :

S’il ne sera sûrement jamais une superstar offensive, on lui souhaite de devenir plus adroit et régulier à 3pts et cela passera sûrement par une meilleure utilisation des écrans pour pouvoir se trouver des bons spots de shoot. Améliorer sa finition et obtenir une plus grande diversité de tirs lui permettraient de hausser sa moyenne de point.
On lui souhaite aussi de très vite améliorer son pourcentage au lancer franc et si possible de provoquer plus de fautes.
Enfin, il devra améliorer sa défense en 1contre1 pour devenir un défenseur d’élite.

UTILISATION PAR BRETT BROWN :

Vu qu’il se dirige vers un rôle de 3andD, la meilleure manière d’utiliser Thybulle serait de l’associer avec un bon playmaker et de bons poseurs d’écran pour qu’il puisse avoir des shoots ouverts facilement. C’est exactement ce que fait Brett Brown tout en lui donnant 19.5 minutes en sortie de banc et en le mettant sur les bons matchups au bon moment.
Ce temps de jeu devrait s’accroître s’il devient plus adroit et régulier au shoot, il peut clairement faire mieux si on prend en compte son adresse à 3pts (35%) et son True Shooting% (53%) en dessous de la moyenne.

Comparaison et avenir

•Comparaison en NBA :

1. Robert Covington
2. André Roberson

Matisse est un potentiel joueur first all defensive team (lock), capable de mettre 10-14 points par match, majoritairement en Off Ball, avec approximativement 2 steals et 1 block par match. 
Il pourrait se diriger vers un destin de 6e homme de luxe qui sort du banc et qui apporte de la défense et du shoot ou pourquoi pas en tant que titulaire 3andD qui étouffe le meilleur joueur adverse tout en shootant proprement avec une équipe des 76ers prétendante au titre, ou peut-être même dans une autre franchise ce qui n’est pas improbable vu la cote de Thybulle sur le marché. Seul l’avenir nous le dira.

Laisser un commentaire