Les Bleus contre Luka et KD pour l’or olympique

Le Graal est en vue. Qualifiée pour la demi-finale contre la Slovénie, l’Équipe de France masculine de basket 5×5 a désormais quatre options. Trois médailles possibles et la terrible quatrième place. Mais c’est bien l’or qui est en vue, avec deux obstacles de taille: la Solvénie de Luka Doncic et les États-Unis de Kevin Durant. Le premier adversaire n’a encore jamais perdu avec son prodige all-star particulièrement en forme dans ce tournoi. Le second adversaire, vaincu lors de la World Cup 2019 et à nouveau en match de poule cette année, vient de terrasser l’Australie en demi-finale (97-78) et cherche sa quatrième médaille d’or d’affilée. Est-ce que le staff technique et les joueurs de l’Équipe de France sont prêts à réaliser deux KO successifs pour obtenir le premier titre olympique de l’histoire du basket français? C’est l’objectif… Les jeux sont faits, rien ne va plus !

©2021 Bellenger/IS/FFBB

Tout à gagner

Il faut deux matches parfaits pour que les Bleus arrachent d’abord leur qualification en finale du tournoi olympique, puis un titre de champion olympique face à Team USA. Littéralement mission impossible, tant le talent est grand en face. Mais le talent est également grand et affûté dans cette Équipe de France au grand complet, à l’exception d’Andrew Albicy, préservé pour le demi-finale et qui sera réévalué lors du prochain match, s’il y a bien un grand rendez-vous. C’est donc la triplette Heurtel-De Colo-Ntilikina qui se présentera devant le meneur “à tout faire” slovène.

Un pour tous… tous pour Luka

Le challenge évident, c’est de contenir Luka Doncic, le gêner au maximum, essayer de l’empêcher d’installer son jeu. Est-ce que le staff technique des Bleus a trouvé des solutions? Est-ce qu’un géant comme Vincent Poirier aura pour mission de mettre en boîte le MVP slovène? Ou est-ce que la défense française tentera d’éteindre tous les autres coéquipiers en laissant le prodige faire son match de légende, en limitant au maximum la casse sur les autres postes? Est-ce possible? Les Bleus auront-ils assez d’énergie pour verrouiller la défense et assurer en même temps une attaque digne de ce nom?

©2021 Bellenger/IS/FFBB

Deux de suite

Et après, si le collectif français parvient à faire la différence en demi-finale, est-ce qu’il y aura à nouveau toute l’énergie pour repartir à zéro en finale contre la formidable équipe américaine? Pourra-t-on à nouveau contenir KD, imposer notre taille avec un système à deux pivots, comme en match de poule, et est-ce que ce sera la bonne solution contre le collectif désormais bien organisé de Team USA? Est-ce qu’Evan Fournier a les tripes et l’endurance pour marquer 60 à 70 points en deux rencontres? Est-ce que Nicolas Batum poursuivra sur sa dynamique dominatrice, avec des contributions dans tous les secteurs de jeu? Est-ce que Nando de Colo sera remis de son passage à vide en quart de finale? Est-ce que la triplette d’intérieurs va bien fonctionner sous la pression (Gobert-Poirier-Fall)? Quel Guershon Yabusele va se produire à ce niveau de la compétition?

©2021 Bellenger/IS/FFBB

Le risque des exploits individuels américains

Team USA regorge de talents, mais également d’expérience des moments importants. KD et Draymond Green ont remporté plusieurs titres NBA ensemble, ils s’entendent parfaitement, ils seront présents en finale olympique. Et avec eux, il y a Damian Lillard, héros des playoffs avec Portland, Devin Booker, finaliste malheureux cette année avec Phœnix, Zack Lavine, all-star chicagoan qui n’a pas tout montré lors de cette compétition. Et Jrue Holiday, champion en titre avec Milwaukee et son coéquipier Kris Middleton, domine la compétition actuellement. Ce sont autant de bombes à retardement qui devraient être parfaitement réglées pour cette finale, sous le regard avisé de Greg Popovich et de son staff, qui compte Steve Kerr (coach triple-champion avec Golden State), Lloyd Pierce et Jay Wright (Villanova).

Début de réponse ce jeudi à 13h (heure française) sur France 3 et Eurosport. Et rappelez-vous, impossible n’est pas français.

Laisser un commentaire