Clutch Action #6

Pour vous faire patienter avant que la NBA ne reprenne, Clutch Time vous propose de revoir les actions les plus « clutchs » de la saison 2019-2020. Un layup pour égaliser dans la dernière minute, un tir pour passer devant au buzzer ou un lancer-franc pour la gagne, voici notre sixième numéro des actions offensives qui ont marqué le mois de décembre.

Dans la catégorie : Au buzzer

Nemanja Bjelica (Sacramento Kings)

09/12/19 : @ Houston, victoire 119-118

Les supporters présents dans le Toyota Center ont pu assister à une fin de match de folie ! Avec quatre paniers et 11 points inscris dans la dernière minute, le suspens fut total. Russell Westbrook pensait avoir fait le plus dur avec son layup à 1” du buzzer, mais il reste encore un temps mort pour les Kings, et Luke Walton fait donc rentrer Bjelica à la place de Holmes pour la dernière action. Les Rockets se sont principalement focalisés sur les gâchettes que sont Hield et Bogdanovic, et la menace était ailleurs. Le serbe de 2m08 allume de loin, au buzzer ! L’une des actions de la saison.


Dans la catégorie : Presqu’au Buzzer

Derrick Rose (Detroit Pistons)

09/12/19 : @ New Orleans, victoire 105-103

Une performance clutch cinq étoiles de la part du MVP 2011, en inscrivant les trois derniers paniers de son équipe dans les derniers instants de la rencontre. Après un violation des 24” des Pelicans, Detroit demanda un temps mort pour préparer ce qui semblait être la dernière action. Jrue Holiday est en défense sur Rose. Aucun problème pour ce dernier qui a su se débarrasser de ce défenseur sur un turnaround jumper. Le panier puis le buzzer ! Derrick Rose est toujours autant expressif lors de ce genre d’exploit. Malheureusement, les arbitres ont estimé qu’il restait encore 3 dixième de seconde au chronomètre.


Dans la catégorie : Pour arracher la prolongation

Jimmy Butler (Miami Heat)

10/12/19 : vs Atlanta, victoire 135-121 OT

Alors que Trae Young pensait repartir de Miami avec une victoire, le Heat remonta 6 points de déficit lors de la dernière minute du 4e quart-temps. Les hommes d’Erik Spoelstra ne s’avouent jamais vaincu. Sur un drive bien senti, Jimmy Butler envoya le ballon vers un Duncan Robinson complètement ouvert, puis c’est le N°22 lui-même qui se chargea d’inscrire le tir à 3pts égalisateur. Lors de la prolongation, le Heat ne fit qu’une bouchée des Hawks avec 18 points pour les locaux contre seulement 4 pour les visiteurs. Une leçon à retenir pour le jeune Young.

D’Angelo Russell (Golden State Warriors)

11/12/19 : vs New York, défaite 122-124 OT

Le meneur a quand même vécu quelques moments avec son éphémère équipe. Les Knicks avaient pourtant la possibilité de se mettre à l’abri à 7” de la fin mais le rookie RJ Barrett manqua un lancer-franc sur deux. Puis sur la remise en jeu, Elfrid Payton n’a pas cherché à coller Russell, laissant ainsi son pauvre coéquipier Mitchell Robinson à la merci du sniper californien. Elfrid Payton, qui, loupa de peu le tir victorieux après cette action. Les Knicks ont pu se rattraper au cours des cinq minutes supplémentaires et repartir avec la victoire.

Kevin Love (Cleveland Cavaliers)

12/12/19 : @ San Antonio, victoire 117-109 OT

Alors que les Spurs menaient depuis la 6e minute de ce dernier quart-temps, les Cavaliers ont trouvé les ressources nécessaires pour rester en course pour la victoire. Mené de 5 points à 20” du buzzer, Collin Sexton s’empressa d’aller marquer un layup, puis de faire la faute sur DeMar DeRozan. L’arrière des Spurs manqua ses deux lancers-francs, temps mort Cavs. La remise en jeu des Cavs est chaotique, mais le ballon atterri finalement dans les mains de Kevin Love, en bon vétéran, ce dernier feinte, puis marque ce tir lointain permettant aux siens d’égaliser. DeRozan manqua ensuite sa tentative pour le gain de la rencontre, puis les visiteurs ont pris le contrôle de la prolongation.


Dans la catégorie : Game Winner

Bogdan Bogdanovic (Sacramento Kings)

11/12/19 : vs Oklahoma City, victoire 94-93

Un match équilibré entre deux équipes aux bilans identiques à la fin de la rencontre (11v-13d). Alors qu’il ne restait que 31” et que le Thunder menait de deux points suite à deux lancers-francs réussis par Shai Gilgeous-Alexander, les Kings demandèrent un temps mort. Cette fois, pas de Bjelica sur le terrain, mais un Buddy Hield qui n’a pas pu se défaire de la défense collante de CP3. Il se décida enfin de donner la balle à son coéquipier serbe qui après une feinte bien sentie, scora sur un tir à 3pts. En face, CP3 ne pu rendre l’appareil et les Kings ont pu sortir vainqueur une nouvelle fois d’un match étriqué.

Laisser un commentaire