Clutch Action #13

Pour vous faire patienter avant que la NBA ne reprenne, Clutch Time vous propose de revoir les actions les plus « clutchs » de la saison 2019-2020. Un layup pour égaliser dans la dernière minute, un tir pour passer devant au buzzer ou un lancer-franc pour la gagne, voici notre treizième numéro quelques actions offensives qui ont marqué la fin du mois de février.

Dans la catégorie : Pour arracher la prolongation

Kendrick Nunn (Miami Heat)

24/02/20 : @ Cleveland, défaite 119-125 OT

Deux jours après avoir dominé les Cavaliers lors de la soirée « Jersey Retirement » de Dwyane Wade, les hommes d’Erik Spoelstra se sont retrouvés dans une situation bien compliquée dans la Quicken Loans Arena. L’absence de Jimmy Butler s’est faite ressentir d’autant plus qu’en face l’ailier Kevin Porter Jr s’est régalé (30pts). Et voilà que le Heat est mené de 4 points à un vingtaine de secondes du buzzer. Le meneur vétéran Goran Dragic a alors pris ses responsabilités en allant chercher un layup puis avec une tentative à 3pts. Collin Sexton est incapable d’assurer le rebond et c’est le rookie Kendrick Nunn qui se charge de marquer le panier égalisateur synonyme de prolongation.

Jaylen Brown (Boston Celtics)

29/02/20 : vs Houston, défaite 111-110 OT

Une grosse affiche comme on les aime. Les jeunes Celtics n’ont rien lâché dans cette rencontre. A 8” de la fin, Russell Westbrook plaçait les siens devant au tableau d’affichage de trois points. Sur la possession suivante, PJ Tucker fait faute sur Jayson Tatum. L’ailier manqua son premier lancer-franc ainsi que le deuxième volontairement. Un cafouillage s’en suit pour le gain du rebond et c’est Jaylen Brown qui se trouva idéalement placé à trois points face au panier pour égaliser au buzzer. La prolongation fut tout de même remportée par les Rockets grâce aux deux lancers-francs de James Harden en fin de partie.


Dans la catégorie : Je m’occupe de tout

Khris Middleton (Milwaukee Bucks)

24/02/20 : @ Washington, victoire 135-132 OT

Une soirée à oublier pour Giannis Antetokounmpo. Avec 22pts mais 8 balles perdues et 6 fautes, le MVP 2019 a pu assister depuis le banc au show Middleton (40pts) lors de la fin de la prolongation. Ce dernier a notamment inscris les 9 derniers points de son équipe pour revenir au score, puis passer devant à 30” du buzzer sur un tir à 7m23. Malheureusement pour le Wizard Shabazz Napier, les arbitres n’ont pas sifflé la faute sur l’écran posé par Middleton et ce dernier a pu prendre son temps pour ajuster son tir. Devant de trois points au tableau d’affichage, l’incontournable Middleton termina la rencontre sur la ligne des lancers-francs.


Dans la catégorie : Game Winner

Jerome Robinson (Washington Wizards)

26/02/20 : vs Brooklyn, victoire 110-106

Alors que les Nets menaient d’un tout petit point à 24” du buzzer grâce au layup de Spencer Dinwiddie, les Wizards ont joué la possession suivante sans avoir pris de temps mort. La balle est bien sûr dans les mains de Bradley Beal, et la défense de Brooklyn a peut-être investi trop de défenseurs sur le N°3 des Wizards. Sur cette action, Beal parvient à attirer trois défenseurs alors qu’il se trouve bien loin des 7m23. Intelligemment, il va passer le ballon à son jeune coéquipier, Jerome Robinson, démarqué pour marquer son seul panier à 3pts du match. Il ajouta même deux lancers-francs pour clôturer la rencontre.

Jordan McLaughlin (Minnesota Timberwolves)

26/02/20 : @ Miami, victoire 129-126

Décidément, le Heat n’arrive plus à gérer ses fins de matchs durant ce mois de février. Face à une jeune équipe de Minnesota bien remodelée suite à la trade deadline, et sans Karl-Anthony Towns, les hommes d’Erik Spoelstra ont éprouvé toutes les peines du monde pour se sortir de ce match piège. Après deux lancers-francs réussis par Jimmy Butler, Miami passe devant au score d’un point à 13” du buzzer. Ryan Saunders demande alors un temps mort. Qui aurait cru que la possession décisive allait être orchestrée par le rookie en two way contract et remplaçant, Jordan McLaughlin. Le meneur n’a pas eu peur d’affronter Bam Adebayo en marquant le layup de la victoire.


Dans la catégorie : Jouer la faute

Terry Rozier (Charlotte Hornets)

28/02/20 : @ Toronto, victoire 99-96

Une fin de match palpitante entre deux équipes aux bilans bien différents. Kyle Lowry a tout tenté pour remporter ce duel, mais une faute évitable de son coéquipier Rondae Hollis-Jefferson est venue tout gâcher. Terry Rozier a bien joué le coup. Cette faute loin du ballon a pu donner un lancer-franc au meneur des Hornets plus la possession suivante. Devonte’ Graham a rentré à son tour ses lancers-francs, et la tentative à 3pts de Norman Powell n’a pu sauver les champions en titre. Défaite frustrante pour les hommes de Nick Nurse.

Laisser un commentaire