Previews NBA : Golden State Warriors

Pour la première année, Clutch Time se lance dans une grande série de previews pour la saison 2019-2020 ! On part sur une division par semaine et cela jusqu’au début de la saison ! On débarque cette semaine du côté de la Division Pacifique, avec les Golden State Warriors.

Golden State Warriors

Bilan 2018-2019 :

Classement : 1er de la conférence Ouest

Bilan : 57-25

Playoffs : Défaite en finale NBA (4-2) face aux Toronto Raptors


Bilan sur la saison

La saison des Warriors fut bien cruelle. Alors que les champions en titre avaient réussi un tour de force monumentale en attirant le pivot All-star DeMarcus Cousins, l’ex-Pelicans se blessa aussi vite qu’il fut arrivé, privant la franchise californienne de son exceptionnel et historique lineup cinq étoiles jusqu’en janvier. Un gros coup dur pour la bande à Steve Kerr qui restaient néanmoins encore largement favorite et suffisamment armée pour aller décrocher sans trop de difficulté une nouvelle qualification en playoffs. Rien au monde ne pouvait empêcher les Warriors de manquer les festivités du mois de juin et c’est une nouvelle fois dans le rôle de leader de la Conférence Ouest (57-25), pour la quatrième fois en cinq ans, que les bleus et or entamèrent les phases finales. Stephen Curry & co visent alors un triplé, le premier depuis les Lakers des années 2000, et un quatrième sacre en cinq ans. La dynastie dorée des Warriors est la principale favorite à sa propre succession, mais de threepeat il n’y aura point au bout de cet exercice, échouant en finale (4-2) face à des Raptors de Toronto morts de faim. Ces playoffs plutôt réussis dans l’ensemble, tournèrent progressivement au cauchemar dans l’Oakland, avec son lot de blessures en tout genre, Kevin Durant absent lors des finales de conférences face aux Blazers fut ainsi pressé d’effectuer un retour précipité en Finale pour au final se flinguer les tendons d’Achille au game 5. Et comme si la poisse n’était pas suffisante c’est le Splash Brother, Klay Thompson, qui va se faire les croisés au genou le match suivant. Dans ces conditions Golden State dût abandonner sa couronne de champions aux canadiens au bout de six rencontres.

Comme écrit plus haut, la saison des champions en titre resta néanmoins une grande réussite. Autour de son inamovible quatuor All-Star, les Warriors sont parvenus à faire le job à l’usure face à des concurrents (Denver en tête) bien décidés à inverser la tendance des dernières saisons. Kevin Durant (26 points, 6 rebonds et 6 passes) et Stephen Curry (27 points, 5 rebonds et 5 passes) ont endossé à tour de rôle le maillot de leader durant la saison régulière et ce jusqu’en finale. Bien secondés par le lieutenant Thompson et les intérieurs Green puis Cousins, les Warriors furent une fois encore sensationnels dans leur basket fait de mouvements et de passes. Entre continuité et nouveauté, Steve Kerr a habilement trouvé l’équilibre idéal autour d’un cinq majeur exceptionnel et des remplaçants, mélangeants expérience et jeunesse, qui connaissent tous leurs rôles sur le bout des doigts.

Force est de constater qu’au moment le moins opportun, les blessures furent le seul point noir à cette saison qui s’inscrivait déjà comme un récital des Warriors. Difficile d’imaginer autre chose qu’une bague de la part de cet effectif, doubles tenants du titre et qui inscrit son empreinte sur la ligue depuis cinq saisons. Le véritable point négatif restera finalement les retours sûrement précipités de Kevin Durant et DeMarcus Cousins, encore convalescents au plus mauvais moment de la saison. On peut néanmoins regretter une certaine facilité de jeu sur plusieurs rencontres en playoffs face aux Clippers puis face aux Rockets alors que les Warriors disposaient de moyens suffisants pour conclure facilement et s’éviter des séries qui traînent en longueur.


Mouvements durant l’intersaison

Via Time Out

Effectif 2019-2020

Poste Noms Salaire
PG Stephen Curry 40,231,758$
SG Klay Thompson 32,742,000$
PG D’Angelo Russell 27,285,000$
PF Draymond Green 18,539,130$
C Kevon Looney 4,629,630$
SG Alec Burks 2,320,044$
C Willie Cauley-Stein 2,177,483$
SG Jordan Poole 1,964,760$
SG Jacob Evans 1,928,280$
PF Omari Spellman 1,897,800$
SF Glenn Robinson III 1,882,867$
PF Marquese Chriss 1,678,854$
PG Andrew Harrison 1,678,854$
SF Alfonzo McKinnie 1,588,231$
PF Eric Paschall 898,310$
C Kavion Pippen 898,310$
PF Alen Smailagic 898,310$
F Juan Toscano-Anderson 898,310$
SG Ky Bowman 79,568$
SG Damion Lee 79,568$

Note : Le contrat de Shaun Livingston (666,667$) est inclus dans le Salary Cap des Warriors sur la saison 2019-2020

Le cinq majeur de Clutch Time

Meneur Arrière Ailier Ailier Fort Pivot
S. Curry D. Russell A. McKinnie D. GreenW. Cauley-Stein

Évaluation by CT

Points Forts Points Faibles
L’expérience La défense
Le back court Le poste 3 (voir 5)
Le jeu collectif Le banc

Prévision de Classement

Estimation haute : 2ème

Estimation basse : 7ème

Notre estimation : 6ème

Probabilité de playoffs : autour de 100%


AVIS GLOBAL ET ATTENTES

Cette nouvelle saison est placée sous le signe du renouvellement pour Golden State. Tout d’abord, en quittant sa mythique Oracle Arena, les Warriors entament une mue structurelle en délocalisant son nom de la baie d’Oakland à une dizaine de miles vers San Francisco et le flambant neuf Chase Center. L’opération séduction s’accompagne évidemment d’un profond remaniement de l’effectif, souhaité par les dirigeants et nécessaire pour le staff et les joueurs. Plusieurs cadres, aussi bien du banc que les titulaires, ont pliés bagages, à l’image de Kevin Durant qui a préféré s’asseoir sur une année supplémentaire pour partir du côté de la Conférence Est et les Brooklyn Nets. Malgré la contrepartie financière perçue, les Warriors perdent très certainement leur meilleur joueur depuis son arrivée en 2015. À ses côtés, et il fallait s’y attendre, DeMarcus Cousins, ne sera finalement pas retenu et signera aux Lakers, le joueur laissant une empreinte à peine visible de son passage aux Warriors. Enfin les Vieux de la vieille Livingston, Iguodola et Jerebko emboitèrent les pas de Quinn Cook et Jordan Bell et ce ne sont ni plus ni moins que quatre champions NBA qui mettent les voiles, que Steve Kerr devra remplacer au pied levé.

La blessure de Klay Thompson pour la saison à venir étant un point crucial à régler, Golden State est parvenu à attirer le néo All-Star D’Angelo Russell (Nets) pour supplanter cette absence longue durée. Au sortir d’un très bon exercice 2018-2019 avec Brooklyn, qui l’a vu emmené la franchise new-yorkaise en playoffs, il fera assurément parti des éléments à surveiller cette saison. À ses côtés, l’ailier Omari Spellman (Hawks), Alec Burks (Cavs), Marquese Chriss (Rockets) et Willie Cauley-Stein (Kings) font leur entrée au bastion Warriors pour la saison 2019-2020 et devront jouer des coudes pour obtenir de précieuses minutes de jeu.

Steve Kerr est confronté à une situation quasi-inédite depuis le début de son mandat. Un tel turnover dans son effectif devrait lui donner bien plus de travaux pour structurer et organiser une équipe capable de jouer le titre, au regard des autres franchises qui se sont elles aussi renforcées. La philosophie de jeu et l’expérience des Warriors, si elle reste la même, devrait logiquement permettre aux Warriors de se qualifier pour les playoffs, tant leur basket reste largement supérieur à la moyenne, mais Stephen Curry, dont on attend un retour au premier plan, et Draymond Green devront sortir le démultiplié pour limiter les absences des uns et l’apprentissage des autres.


Highlights des Warriors 2018-2019

Pour finir la preview en douceur, un petit come-back sur la saison dernière avec les meilleures actions des Warriors !

Enjoy !

Laisser un commentaire