Channing Frye: le “stretch five” de la dernière décennie

Il n’a jamais été All-Star, il n’a jamais été élu dans une All NBA Team, Channing Frye ne vous inspire peut-être pas sauf quand ce dernier donne son avis sur Michael Jordan. Et pourtant, ce pivot de 2m13 est un modèle à suivre pour de nombreux bigs men qui souhaitent percer dans le jeu NBA actuel. L’évolution de son jeu au tout début de la dernière décennie est unique en son genre.

Si Mehmet Okur est considéré comme un pionnier pour les stretchs five, Frye est celui qui a tracé l’autoroute pour ce profil de joueur de plus en plus rechercher. Drafté en 8e position en 2005 par les Knicks, le jeune pivot fraîchement diplômé de l’université d’Arizona, présentait déjà des prédispositions à jouer face au panier. Très loin d’avoir les qualités habituelles pour un joueur de 2m13 (rebonds et intimidation dans la raquette), Frye optimisa son catch and shoot à mi-distance pour conserver sa place sur le terrain. Il n’est pas rare de le voir placé au poste 4 à côté d’un vrai pivot à l’ancienne lors de sa période avec les Knicks puis avec les Trail Blazers.

Sous les ordres de coachs « Old School » tels que Larry Brown et Isiah Thomas à New York, puis sous Nate McMilan à Portland, le pivot n’a eu que peu d’opportunités pour étendre sa palette de tirs. Dommage qu’il ait loupé de peu le génie du « spacing » Mike D’Antoni, qui a rejoint New York en 2008, un an après le départ de Frye dans l’Oregon. C’est donc sans surprise qu’à 26 ans, Frye décida de signer pour deux saisons dans une franchise dont la culture va enfin lui permettre de développer son jeu offensif : les Phoenix Suns.

Statistiques pré-Phoenix (2005-2009): 278 matchs

8.2pts, 4.5rds, 0.7pd, 0.3 tir à 3pts tenté, 28.6% à 3pts, 46.2% EFG, 102.6 OffRtg, en 20′

La shot chart de Frye de 2005 à 2009 – via statmuse

Statistiques Période Phoenix (2009-2013): 304 matchs

11.4pts, 5.7rds, 1.3pds, 5 tirs à 3pts tentés, 38.9%, 53.5% EFG, 111.5 OffRtg, en 28′

La shot chart de Frye de 2009 à 2013 – via statmuse

Avec Alvin Gentry, les Suns ont retrouvé le Run and Gun des années D’Antoni et ont complètement libéré Channing Frye. Avec plus de 5 tentatives par matchs à 7m23, c’est le pivot qui tente le plus sa chance de loin durant sa période Suns. Le spacing est de retour dans l’Arizona après le départ de Shaquille O’Neal, et les Suns vont surprendre la ligue en atteignant les Finales à l’Ouest en 2010. C’est lors de cette même saison que Frye a été invité au concours à 3pts lors du All-Star Game, une première pour un pivot depuis Sam Perkins. Inutile de vous dire que les Suns se sont empressés d’ajouter une extension à son contrat.

Le corner fut son jardin, avec 50% de réussite dans cette zone, vous pouvez être certains qu’en tant que fan des Suns, vous vouliez voir Frye ouvert à 3pts sur un catch and shoot. En plus de tirer de loin, l’ancien coéquipier de Steve Nash est efficace. Frye est le seul pivot de l’histoire de la NBA à avoir réussi trois saisons avec au moins 4 tentatives à 3pts par rencontre, un OffRtg au dessus des 110pts et un EFG au dessus des 50% (via Basketball Reference). Bien que Karl-Anthony Towns puisse être capable de le dépasser dans les années à venir, il ne faut pas oublier que Frye a connu une saison blanche en 2012-2013 suite à une cardiomyopathie d’origine virale, décelée en septembre 2012.

Encore plus remarquable, c’est le seul pivot de 2009 à 2015 à avoir jouer au moins 60 matchs de saison régulière et avec une moyenne de plus de 4 tirs à 3pts tentés par match (38.8% de réussite). Il a fallu attendre la saison 2016-2017 pour trouver un autre spécimen de ce genre avec DeMarcus Cousins.

via Basketball Reference

Après avoir quitté les Suns et vécu une saison et demie sans saveur à Orlando, Frye fut tradé à Cleveland avec qui il a connu le sacre en 2016. Ses performances contre les Hawks et contre les Raptors en Playoffs ont été remarquables. Une récompense pour un joueur au profil atypique qui à connu des hauts et des bas durant sa carrière. Sa transformation amorcée lors de son passage à Phoenix est un bel exemple pour tous les pivots qui souhaitent se faire un nom dans la ligue (Nikola Vucevic), ou bien donner une seconde vie à leur carrière (Brook Lopez).

Voici une vidéo de Channing Frye avec ses 9 tirs à 3pts marqués lors d’un match avec les Suns en 2011, record de franchise égalé.

Laisser un commentaire