Kentucky Wildcats: 1995-1996

Nous sommes le Vendredi 24 Novembre 1995, au Springfield Civic Center. Les Wildcasts de Kentucky s’apprêtent à disputer leur premier match de saison régulière, face aux Terrapins de Maryland. Mais, avant de rentrer dans le vif du sujet, allons à la rencontre de ces Wildcats.

Premier rang (de gauche à droite): Entraineur assistant: Delray Brooks, Entraineur principal: Rick Pitino, Allen Edwards, Derek Anderson, Jeff Sheppard, Tony Delk, Anthony Epps, Cameron Mills, Wayne Turner, Autre entraineur Jim O’Brien, et Entraineur assistant: Winston Bennett. Second rang (de gauche à droite) : Responsable de l’équipement Bill Keightley, Assistant administratif George Barber, Jason Lathrem, Oliver Simmons, Nazr Mohammed, Mark Pope, Walter McCarty, Antoine Walker, Jared Pickett, Ron Mercer, Trainer Eddie Jamiel, Préparateur physique assistant Layne Kaufman, et Préparateur physique Shaun Brown

Fiche d’équipe

JoueurAnnée de naissancePoste taille (US)Lycée
Tony Delk1974
G
6-1 Brownsville, TN (Haywood)
Antoine Walker1976
F
6-8 Chicago, IL (Mount Carmel)
Walter McCarty1974F6-10 Evansville, IN (Harrison)
Derek Anderson1974
F
6-5 Louisville, KY (Doss)
Ron Mercer1976
F
6-7 Nashville, TN (Goodpasture Christian)[
Mark Pope1972C6-10 Bellevue, WA (Newport)
Anthony Epps1975G6-2 Lebanon, KY (Marion County)
Jeff Sheppard1974G6-3
Peachtree City, GA (McIntosh)
Wayne Turner1976G6-2 Boston, MA (Beaver Country Day)
Allen Edwards1975F Miami, FL (Miami Senior)
Nazr Mohammed1977C6-10 Chicago, IL (Kenwood)
Oliver Simmons1976F6-8 Nashville, TN (Lipscomb)
Jared Prickett1973F6-8 Fairmont, WV (Fairmont West)
Cameron Mills1975G Lexington, KY (Dunbar)
Jason Lathrem1976F6-8 Bowling Green, KY (Greenwood)

Le style de jeu

Les Wildcats de Pitino sont polyvalents. Leur jeu est intense, les transitions sont rapides, le ballon circule vite, et, les systèmes sont fluides. Le jeu intérieur est la clé majeur de cette équipe. Défensivement, c’est solide, les Wildcats aiment utiliser la pression tout terrain. En terme de bagarre aux rebonds, avec Walker et McCarty, Kentucky n’a pas à se plaindre.

La saison régulière

Lors du premier match, face à Maryland, nos Wildcasts s’imposent 96 à 84. Lors du second match, l’équipe de Rick Pitino fait fausse route, et perd face aux UMass Minutemen 92 à 82, au Palace d’Auburn Hills. La suite de cette saison se déroule sur les chapeaux de roues, Kentucky est facile, le jeu est huilé. Les Wildcats se présentent au Southeastern Conference Tournament, avec un bilan magnifique de 26 victoires et une seule défaite.

SEC Tournament: Road to Final

Dans la foulée de la saison régulière, Kentucky est solide, très solide. En quart de finale, les Wildcats de Tony Delk et d’Antoine Walker, ne font qu’une bouchée des Florida Gators (100 à 76). En demi-finale, l’équipe de Rick Pitino tombe sur la valeureuse équipe d’Arkansas; mais, la musique est la même… Victoire 95 à 75. Le bilan prend de plus en plus d’ampleur avec 28 victoires et 1 défaites. Kentucky est en finale et devra affronter Mississipi State.

La désillusion

LIEU: Louisiana Superdrome (Nouvelle-Orléans)

Le 5 de Kentucky: Tony Delk, Anthony Epps, Derek Anderson, Antoine Walker, Walter McCarty

Le 5 de Mississipi: Darryl Wilson, Marcus Bullard, Erik Dampier, Russel Walters, Dontae’ Jones

C’est parti pour cette finale. Mississipi State score en premier, avec un gros shoot à 3 points de Darryl Wilson. Mais, Kentucky est bien rentré dans son match et mène vite 11 à 5. Mississipi recolle vite au score et passe même devant. Cette première mi-temps est très serrée, les 2 équipes se rendent coup pour coup, et rentrent aux vestiares sur un score de 43 à 38 pour Mississipi.

Au retour des vestiaires, les Wildcats sont assomés 7par deux 3 point d’affilés de Dontae’ Jones. Jones est en feu, Kentucky voit l’écart monter de plus en plus. 57-40, temps mort pris par l’équipe de Rick Pitino. Jones prend le temps de chauffer les supporters, la salle est en feu. Deux nouveaux 3 points de Wilson et l’écart se porte à 19 points. Kentucky ne lache rien. Anthony Epps shoote à 3 points, il tombe, score et and-one ! L’écart n’est plus que de 10 points. Mais, Mississipi finit le travail et réalise l’exploit. Défaite 73 à 84.

Stats:

Points: Dontae’ Jones 28 points, Darryl Wilson 22 points, Tony Delk 16 points

Assists: Marcus Bullard 9 assists, Erik Dampier 6 assist, Anthony Epps 4 assists

Rebonds: Dontae’ Jones 11 rebonds, Erik Dampier 10 rebonds, Antoine Walker 8 rebonds

March Madness: Premier Tour

Jeudi 14 Mars, Kentucky affronte aujourd’hui l’équipe de San Jose State. L’affiche s’annonce déséquilibrée, le bilan de San Jose State jusqu’à maintenant est de 13 victoire pour 17 défaite. Le match se passe comme annoncée Kentucky déroule et l’emporte facilement avec un gros Walter McCarty (24 points) et un Tony Delk encore dominant (22 points). La prochaine rencontre se déroulera face à Virginia Tech, dans deux jours, et elle risque d’être très differente dans l’adversité pour les Wildcats.

Second Tour: Kentucky (30-2) vs Virginia Tech (23-6)

Lieu: Reunion Arena (Dallas) Date: Samedi 16 mars 1996

5 de Virginia Tech: Shawn Good, Damon Watlington, Travis Jackson, Shawn Smith, Ace Custis

5 de Kentucky: Tony Delk, Anthony Epps, Walter McCarty, Derek Anderson, Antoine Walker

C’est parti. Kentucky score en premier par l’intermédiaire de Walker, et met en place une défense tout terrain. La défense agressive des Wildcats fait énormément de mal à Virginia et Kentucky prend vite le large 35 à 21. Virginia réalise beaucoup de fautes et l’équipe de Pitino punit sur la ligne des lancers-francs. Il reste 4min50 dans cette mi-temps, Virginia a la possession, le ballon circule vite et arrive jusqu’à Jackson qui sanctionne à 3 points. 35-24, après deux stops défensifs consécutifs, Virginia a le ballon, Jackson parvient à trouver Smith qui marque sous le cercle. La mi-temps se finit sur un score de 38 à 30 pour Kentucky.

Seconde mi-temps: Kentucky défend d’une bonne manière mais rate énormément de lancers. Les transitions des Wildcats sont tranchantes. McCarty au rebond, il trouve Walker au milieu de terrain et alley oop pour Mercer ! La fin de rencontre est à sens unique et Kentucky l’emporte 84 à 60.

Stats:

Scoring: Antoine Walker 21 points, McCarty 19 points, Shawn Smith 13 points

Assists: Troy Manns 8 assists, Anthony Epps 6 assists, Walker et McCarty 4 assists

Rebonds: Antoine Walker 11 rebonds, Ace Custis et Epps 5 rebonds

Elite Eight : Kentucky (31-2) vs Utah (27-7)

Lieu: Hubert H. Humphrey Metrodome (Minneapolis) Date: Jeudi 21 mars 1996

5 de Utah: Andre Miller, Keith Van Horn, Ben Caton, Brandon Jessie, Michael Doleac

5 de Kentucky: Tony Delk, Anthony Epps, Derek Anderson Walter McCarty, Antoine Walker

Le match est une correction, Van Horn et Caton sont bien trop seuls au scoring pour faire face à un 5 avec 3 joueurs au dessus de 14 points. Victoire facile 101 à 70 pour les Wildcats, qui s’offrent une qualification pour l’Elite Eight !

Stats:

Scoring: Van Horn 23 points, Caton 22 points, Antoine Walker 19 points

Assists: Andre Miller 9 assists, Epps 8 assists, Walker 6 assists

Rebonds: Doleac, Van Horn et Walker 8 rebonds, Epps 6 rebonds

Elite Eight: Kentucky (32-2) vs Wake Forest (26-6)

Lieu: Hubert H. Humphrey Metrodome (Minneapolis) Date: Samedi 23 mars 1996

5 de Wake Forest: Jerry Braswell, Rusty Larue, Tim Duncan, Ricky Peral, Sean Allen

5 de Kentucky: Anthony Epps, Tony Delk, Derek Anderson, Walter McCarty, Antoine Walker

Les Wildcats devront battre l’équipe de Wake Forest emmené par Tim Duncan pour se qualifier au final four ! C’est parti. Duncan remporte l’entre deux face à McCarty. Les ratés s’enchainent dans ce début de match, après TD, c’est McCarty qui rate son shoot. Les Wildcats mènent vite 5-0, leur pressing tout terrain fait beaucoup de mal aux joueurs de Wake Forest. Une contre attaque et Anthony Epps score à distance pour les Wildcats, Kentucky 9-3 Wake Forest. Cette première mi-temps est marquée par la défense de Kentucky et ses transitions rapides, la seule solution trouvé par Wake Forest est quasiment toujours le tir forcé. Les deux équipes rentrent aux vestiaires sur un score de 38 à 19 pour les Wildcats de Tony Delk.

Début de deuxième mi-temps, Kentucky déroule. À 15 minutes de la fin du match, Kentucky mène 52 à 26. La défense de Kentucky est toujours aussi rude, cela permet à Duncan d’avoir quelques lancers à se mettre sous la dent. La défense tout terrain des Wildcats étouffe les joueurs de Wake Forest qui manquent de lucidité lorsqu’il s’agit de tirer. Un 3 point de LaRue permet à Wake Forest de reprendre espoir en cette fin match. 19 points d’écart entre les deux équipes à 7 min de la fin, Wake Forest ne désespère pas. Mais l’écart ne baissera que très peu, à 1 min 47 de la fin, 14 points séparent les 2 équipes. La déception se lit sur le visage de LaRue ou encore de TD. Kentucky s’envole, bel et bien, pour le final four. Score final: 84 à 63.

Stats:

Points: Tony Delk 25 points, Duncan et Goolsby 14 points

Assists: Duncan et Epps 6 assists, Derek Anderson 5 assists

Rebonds: Duncan 14 rebonds, Goolsby 7 rebonds, Antoine Walker 6 rebonds

Final four: Kentucky (33-2) vs UMass (35-2)

Kentucky affrontera les Minutemen de Marcus Camby pour cette demi-finale ! UMass est la première des deux seules équipes à avoir fait chuter les Wildcats de Pitino cette saison. L’équipe du Massachussets est venu à bout de l’équipe de Georgetown, mené par Iverson, grâce notamment à un très gros Camby (22 points).

Lieu : Continental Airlines Arena (East Rutherford) Date: Samedi 30 mars 1996

5 de UMass: Dana Dingle, Donta Bright, Marcus Camby, Edgar Padilla, Carmelo Travieso

5 de Kentucky: Tony Delk, Anthony Epps, Derek Anderson, Walter McCarty, Antoine Walker

C’est parti. Camby remporte l’entre d’eux. Le début de match est tendu, c’est la bagarre au rebond. Les MinuteMen scorent en premier, avant que Camby chute suite à une bataille au rebond et fasse tomber un arbitre avec lui. Delk est pas loin de chuter sur la table des journalistes, en essayant de sauver la touche face à Travieso. Bref, la bataille s’annonce très musclée. La pression tout terrain des Wildcasts fait encore ses preuves, Delk intercepte une balle grâce au pressing que, Walker et lui-même, ont exercés. Resultat, panier et and-one pour Kentucky. Marcus Camby obtient également un and-one, grâce à un splendide bras roulé sur la tête de McCarty. A 7 min de la fin de la 1ère mi-temps, le match est toujours aussi rude et l’équipe de Pitino mène 23 à 20. Walker trouve Mark Pope sur un alley-oop, 25 à 20. Remise en jeu pour UMass, mais Travieso capte maladroitement la balle et met son pied sur la ligne… remise en jeu Kentucky ! Suite à des stops défensifs, les transitions des Wildcats sont extrèmement efficaces, permettant à Delk par exemple d’obtenir un and-one et de porter le score à 28-20. La bataille dans la raquette est intense, très intense et les arbitres ont du mal à juger les actions, ce qui agace le coach des MinuteMen. Les 2 équipes se quittent sur un score de 36 à 28 pour Kentucky.

Seconde mi-temps: De retour sur le parquet, les Wildcats jouent toujours le même basket et vont vite mener 41 à 28. Le pressing tout terrain met encore énormément en difficulté UMass, qui perd le ballon maladroitement encore une fois. Tony Delk et Marcus Camby s’offre une guerre à la marque. A 2min16 de la fin, le score est de 71 à 61 pour Kentucky. Camby rebtre un panier, Kentucky loupe la remise en jeu, le numero 11 seul est servi et il marque ! 71 à 65, Kentucky a laissé UMass reprendre espoir, en seulement 10 secondes ! UMass défend agressivement, ce qui rend, en plus de la tension, fébrile les Wildcats. Anderson manque sa passe et l’équipe de Camby part en contre. Camby s’élance dans les airs et obtient la faute ! Il rentre ses deux lancers, UMass est en train de réaliser une fantastique remontée ! Remise en jeu Kentucky, UMass presse haut, Anderson tente de remonter la balle, mais il la perd et elle tombe en touche… les supporters de UMass exultent ! 71-67, possession UMass. Camby se rate, Anderson part en contre et obtient la faute ! Il rentre ses deux lancers. 73-67, Travieso trouve Padilla qui remonte la balle, il shoote à 3 points … CA RENTRE, plus que 3 points d’écart ! UMass joue la faute, Mark Pope aux lancers pour Kentucky, il rentre les 2. Directement UMass remonte la balle pour tirer à 3 points mais Travesio rate… Et sur le contre, Anderson trouve Walker qui achève UMass !!! Le match se termine sur un score de 81 à 74, les Wildcats affronteront Syracuse en finale !

Stats:

Points: Marcus Camby 25 points, Tony Delk 20 points et Donta Bright 15 points

Assists: Padilla 12 assists, Walker, McCarty, Epps, Anderson 4 assists

Rebonds: McCarty 10 rebonds, Bright 9 rebonds, Camby 8 rebonds

Finale: Kentucky (34-2) vs Syracuse (29-9)

L’heure est à la grande finale, les Wildcats de Tony Delk vont affronter Syracuse de John Wallace, tombeur du Mississipi State de Darryl Wilson et Dontae’ Jones, qui avait fait tant de mal à Kentucky, en demi-finale.

Lieu: Irod Arena (East Rutherford) Date: Lundi 1er avril 1996

Le 5 de Kentucky: Tony Delk, Anthony Epps, Derek Anderson, Antoine Walker, Walter McCarty

Le 5 de Syracuse: Todd Burgan, Lazarus Sims, John Wallace, Jason Cipolla, Otis Hill

C’est parti, la finale est lancée ! Wallace remporte l’entre deux, mais le ballon fini sa course en touche. La tension se fait sentir, air-ball de Walker et passe en touche d’Anderson, puis, marcher de Wallace ! Le premier panier arrive enfin, par l’intermédiaire de John Wallace, après 2min de jeu. Les Wildcats ont beaucoup de mal à entrer dans leur finale. Mais Tony Delk, la lance réellement, en inscrivant un beau shoot à 3points. Ce début de match est tendu, les stops s’enchaînent des deux côtés. Après 4 min 40 de jeu le score est de seulement 5-2 (pour Kentucky). Tony Delk fait réagir, une nouvelle fois, la foule grâce à un nouveau tir à 3 points réussie. A 2 min 40 du retour aux vestiaires, le score est de 28 à 28. Ron Mercer pénètre dans la raquette et bénéficie d’un and-one. Kentucky arrive à creuser un écart de 9 points en rentrant aux vestiaires, grâce notamment à un Tony Delk toujours très adroit à distance, et, à la maladresse de Syracuse aux lancers.

Seconde mi-temps: De retour, la finale reste indécise malgré une légère avance de Kentucky. John Wallace, bien servi en transition, arrive à ramener le score à 35-42. La pression tout terrain est mieux en place du côté des Wildcats, cela met en grosse difficulté les remises en jeu de Syracuse. John Wallace ne lâche rien et fait un grand mal à la raquette de Kentucky, il obtient un and-one. Il met son lancer; Syracuse 38-46 Kentucky. Todd Burgan transforme deux lancers, il permet à Syracuse de revenir à 6 points, Burgan a l’air de s’être bien remis de ses deux ratés de tout à l’heure. La tension se fait ressentir dans la salle, les deux équipe ont cravachées dur cette année et échouer à ce moment là serait un cauchemar. Syracuse est bien parti pour recoller. Après un nouveau stop défensif , Todd Burgan conclu sur un drive. La pression de Kentucky laisse de l’espace dans leur dos, Cipolla, seul, est servi et il conclu; 44 à 48. Sur l’action suivante, John Wallace est au rebond. Après un manqué de Walker, les supporters oranges de Syracuse donnent de la voix; la remontée est proche ! Wallace trouve Cipolla, qui passe à Sims, Lazarius remonte la balle en marchant l’air déterminé… Il trouve Burgan d’une passe fantastique et ALLEY-OOP ! La défense de Kentucky reprend du poil de la bête, Syracuse n’y arrive plus.. A 11min50 de la fin, Kentucky mène 57 à 46, et, Tony Delk s’appréte à tirer deux lancers. 2/2 pour Delk, les Wildcats mènent 59 à 46; ça commence à sentir bon ! Todd Burgan écope de sa 4ème faute personnel, coup dur pour les collègues de John Wallace. Syracuse ne lâche rien, la défense est compacte, McCarty et Pope sont malmenés, la rentrée de Walker se fait attendre et c’est McCarty qui en fait les frais. L’entrée d’Antoine Walker fait du bien, mais Syracuse revient à deux points; 62-64. 71-64 pour Kentucky, Wallace part en transition mais passage en force sifflé sur Epps, ce dernier célèbre, il le sait, c’est peut-être le tournant du match. Nouvelle faute de Wallace qui doit quitter le terrain, on entend des “Wallace Wallace” venant des gradins. Les joueurs de Syracuse se regroupent en cercle lors du temps mort, mais Pope punit aux lancers derrière. Sur le banc, Wallace est déboussolé. Todd Burgan réalise une 6ème faute anecdotique et quelques secondes plus tard… KENTUCKY EST CHAMPIOOON !

Tony Delk est élu MOP de NCAA !

Stats:

Points: John Wallace 29points, Tony Delk 24 points, Ron Mercer 20 points, Todd Burgan 19 points

Assists: Lazarius Sims 7 assists, Anthony Epps 7 assists, Antoine Walker 4 assists

Rebonds: John Wallace et Otis Hill 10 rebonds, Antoine walker 9 rebonds, Todd Burgan 8 rebonds, Tony Delk et Walter McCarty 7 rebonds

Stats individuelles de l’équipe cette saison:

Par match:

Tony Delk 17.8 Pts, 4.2 Reb, 1.8 Ast

Antoine Walker1 5.2 Pts, 8.4 Reb, 2.9 Ast

Walter McCarty 11.3 Pts, 5.7 Reb, 2.6 Ast

Derek Anderson 9.4 Pts, 3.4 Reb, 2.4 Ast

Ron Mercer 8.0 Pts, 2.9 Reb, 1.4 Ast

Mark Pope 7.6 Pts, 5.2 Reb, 1.0 Ast

Anthony Epps 6.7 Pts, 3.1 Reb, 4.9 Ast

Jeff Sheppard 5.5 Pts, 2.1 Reb, 1.9 Ast

Wayne Turner 4.5 Pts, 1.5 Reb, 1.6 Ast

Allen Edwards 3.3 Pts, 1.1 Reb, 1.2 Ast

Nazr Mohammed 2.3 Pts, 1.5 Reb, 0.2 Ast

Olivers Simmons 1.8 Pts, 1.1 Reb, 0.1 Ast

Jared Prickett 3.4 Pts, 1.6 Reb, 0.6 Ast

Cameron Mills 0.9 Pts, 0.3 Reb, 0.1 Ast

Jason Lathrem 0.5 Pts, 0.3 Reb, 0.3 Ast

L’après Kentucky Wildcats 95-96:

La saison effectuée par cette équipe est souvent considérée comme l’une des meilleures jamais réalisés en NCAA. Cette équipe s’est également fait attribuer le surnom de “The Untouchables”. 9 joueurs de ces Wildcasts ont intégrés la NBA par la suite (c’est un record!), parmi-eux:

Antoine Walker: drafté 6ème choix aux Celtics, qui sera élu 3 fois All-Star et remportera un titre de champion avec le Heat.

Tony Delk: drafté au 16ème choix par les Hornets

Derek Anderson: Drafté par les Cavs en 13ème choix lors de la draft 97 et qui deviendra champion NBA avec le Heat, accompagné d’Antoine Walker

Walter McCarty: Drafté en 19ème choix par les Knicks

Ron Mercer: Drafté en 6èchoix par les Celtics en 97 et qui sera élu dans la Rookie first team en 98

Nazr Mohammed: Drafté en 98, à la 29ème place, par le Jazz, il deviendra champion NBA avec les spurs en 2005

Jeff Sheppard: Il signera en 98 avec les Hawks

Mark Pope: Drafté en 52ème choix par les Pacers

Wayne Turner: Il signera en 99 avec les Celtics

Rick Pitino, quant à lui, perdra la finale de 97 avec les Wildcats, face à l’université d’Arizona. Par la suite, ce qu’il a fait avec Kentucky de 1989 à 1997, lui vaudra une comparaison avec l’Empire Romain. Il entrainera les Celtics, et Louisville ( avec qui il sera champion en 2013). Il sera intronisé au Naismith Basketball Hall of Fame.

Le maillot, floqué “00”, de Tony Delk sera retiré par l’université.

Laisser un commentaire